Biographie

Biographie

Abonnez-vous à notre newsletter

peter-lumierEt recevez en cadeau le livre de la lumière de Peter Deunov

Voici les sujets développé dans ce livre :

  • Apprendre à vivre dans la lumière du tout
  • La voie vers la Liberté
  • L’âme et l’Esprit

Citations:

« Le monde s’incline devant moi, mais moi je m’incline devant le Maitre Peter Deunov de Bulgarie »
Albert Einstein ,physicien allemand (1879-1955)« Peter Deunov est le plus grand philosophe vivant sur terre »
Pape Jean XXIII (1881-1963)« Je leur ai dit que je n’étais pas Maitreya… Le Maitre mondial était déja incarné, en Bulgarie »
Krishnamurti, philosophe indien (1895-1986)


Le Maître Peter Deunov

Peter Constantinov Deunov (en bulgare, Петър Константинов Дънов) est un des plus grands Maîtres spirituels contemporains. Il fût le premier à annoncer l’ère de du Verseau et à promouvoir la grande idée d’une Fraternité Universelle.
Appelé par ses disciples, Beinsa Douno (en bulgare: Беинса Дуно), il revivifia le christianisme originel et l’enseignement de la sagesse éternelle et apporta une nouvelle conscience d’amour, de fraternité ainsi qu’une nouvelle façon d’être au monde.

Peter Deunov est né le 11 juillet 1864 à Nikolaevka, près de la ville de Varna en Bulgarie. Il est le troisième enfant d’une famille orthodoxe.

Son père fut le premier pope et enseignant bulgare à officier dans la ville de Varna, après l’époque de l’occupation de l’empire ottoman en Bulgarie. Ayant dans sa jeunesse le désir de se consacrer à Dieu et de lui dédier sa vie, il décide un jour de s’en aller et se rend au mont Athos afin de devenir moine.

Mais le ciel n’en avait pas décidé ainsi et sur le chemin, son bateau coule surprit par une tempête. Sauvé des eaux, il se dirige vers la ville de Salomique et se rend à l’église Saint-Dimitric pour remercier le Seigneur de l’avoir secouru. Arrivé dans ce lieu, il fait la rencontre d’un vieux prêtre, qui lors d’un mystérieux entretien, le dissuade de se faire moine et lui révèle que la providence attend une toute autre chose de lui. Complètement bouleversé, il accepte avec humilité et fait demi-tour afin de s’engager activement dans la vie sociale de son pays. C’est alors qu’il donne naissance à celui qui va devenir « Beinsa Douno ».

Enfant, le jeune Peter fait ses classes à Varna et y passe son enfance. C’est un garçon sensible, vif, attentif et secourable envers tous. Ce n’est pas quelqu’un qui fait parler de lui ou qui aime se mettre en avant. Il est plutôt solitaire, méditatif et adore se promener seul dans la nature afin de déchiffrer son langage caché et de découvrir les nombreux mystères qu’elle recèle. Il aime aussi beaucoup la musique et porte un attrait particulier pour le violon qu’il joue magistralement. Par la suite, il composera plus d’une centaine de chants et de musiques mystiques.

Après ses études, il obtient un poste d’instituteur dans un village pauvre et joue souvent du violon devant ses élèves émerveillés.peterdeunov
C’est à l’age de 24 ans qu’il part pour l’Amérique afin d’étudier la médecine et la théologie.

Il devient un pôle d’attraction parmi les autres étudiants par ses dons d’orateur et sa capacité à parler de la grande sagesse secrète de la nature, sagesse qu’il puisse à la source même de l’Esprit.

« Observez, disait-il, le ciel étoilé et percevez l’harmonie et la sagesse qu’il contient et la haute raison qui y est cachée. Nous pouvons découvrir la même chose dans les fleurs et les torrents d’alentours. N’avez-vous jamais pensé à cela ? Qui a donc crée cette beauté et pourquoi ? »

Ses condisciples le prennent en affection et c’est alors qu’il a la révélation de la tâche qu’il a à accomplir sur la terre. Ainsi, il prend la décision d’aider et de guider l’humanité dans la lumière de l’Esprit et de l’amour qu’il porte en lui.

C’est à cette époque, qu’il rencontre des initiés de la Fraternité Rose+Croix ainsi qu’une ancienne branche du mouvement Bogomile expatriée de Bulgarie à cause des multiples persécutions. Ces rencontres préciseront son orientation et sa mission future.

A l’âge de 31 ans, il revient en Bulgarie et se rend dans les montagnes afin de mener une vie d’ascète, dans la méditation, la prière, la contemplation et la communion profonde avec la nature.

Au cours d’une retraite dans le village de Tetovo, à l’âge de 33 ans, l’esprit de Dieu descend sur lui. C’est durant cette intense expérience intérieure, que Peter Deunov devient le Maître de la Fraternité Blanche : Beinsa Douno. Il commence alors à lancer un appel à ces disciples.

A son retour, il organise le premier rassemblement de la Fraternité à Varna. Trois personnes seront présentes et le Maître dira ces mots à la fin de sa conférence : « Pour l’instant vous n’êtes que trois, mais un jour vous serez des milliers »

C’est alors qu’il commence à voyager à travers la Bulgarie pour exposer son enseignement au cours de conférences improvisées. C’est pendant ces 11 années qu’il effectue des études phrénologiques (étude de la personnalité par rapport à la structure du crâne) sur le peuple bulgare. Par la suite, il organise une fois par an, une rencontre spirituelle appelée « la chaîne » ou seul ceux qui ont reçu une invitation peuvent participer.

A l’âge de 42 ans, il s’installe à Sofia et commence à répandre son enseignement en donnant des conférences tous les dimanches.

Six ans plus tard, il publie son premier livre : « Le testament des couleurs ».

Le 9 mars 1914, à Sofia, le Maître organise une célébration au cours de laquelle il annonce solennellement la venue de l’ère du Verseau, de la nouvelle époque de l’âge d’Or.

Quelques années plus tard, les différentes institutions religieuses et politiques du pays se tournent contre lui et son enseignement et l’interdise de séjour à Sofia et l’assignent en résidence surveillée à Varna.

Cela ne le décourage pas pour autant et à la suite de cette épreuve, il fonde l’Ecole initiatique d’IZGREV (en français « Lever de soleil ») qui fonctionnera jusqu’à son départ dans l’autre monde.

C’est sur les hauts sommets des monts Rila, dans la région des 7 lacs, que les premiers camps d’été de l’Ecole sont organisés. Cette une occasion pour la Fraternité de mener une intense vie spirituelle et de vivre de merveilleuses expériences intérieures. Le Maître Beinsa Douno dira à cette occasion ces mots :

« Pourquoi vous ai-je réunis ici dans cette Ecole ? Pour constituer une fraternité d’êtres humains qui éprouvent un grand amour les uns envers les autres, pour créer un milieu d’amour afin que de ce centre puissent déferler sur le monde entier de puissantes vagues d’amour. Cet amour se répandra dans le monde afin d’atteindre les âmes humaines et de les éveiller. »

Cette démarche authentique et cet engagement impersonnel furent l’écho d’un événement formidable au-delà de toutes descriptions et de toutes explications : – la venue de l’archange Michaël, l’esprit du soleil spirituel, régent du feu, gardien de la tradition essénienne des mystères et chef de lumière de toutes les hiérarchies angéliques. Depuis plusieurs siècles, l’archange Michaël était resté dans les éthers célestes. Il venait alors s’incarner à travers le Maître Deunov qui s’offrait comme un calice pour le recevoir.

L’enseignement que transmis Beinsa Douno est si grand et si vaste qu’on ne peut en transmettre toute la richesse et l’étendue qu’il puisait directement à la source de la vie ainsi que dans « le grand livre de la nature vivante ».

Le fondement de son enseignement est le Christianisme originel qu’il rétablira dans sa pureté.

Au cours de réunions et de congrès dans les montagnes, il donnera plus de 7000 conférences improvisées sur tous les sujets.

peterdeunov1

Il est donc difficile de résumer l’activité débordante de ce Maître qui fut un grand saint et sûrement un des plus grands Maîtres spirituels du 20ème siècle.

Pour donner un aperçu du fantastique message qu’il transmit, laissons ces quelques paroles qu’il prononça parler d’elles-mêmes :

« Le nouvel Enseignement que j’apporte a pour but d’éliminer de la vie toutes les conditions qui font tomber les humains dans l’erreur et la maladie. Plus de 75% des maladies doivent disparaître.

Il donne des méthodes pour venir à bout des vieilles habitudes et des erreurs des siècles passés. Puisque cet enseignement confère un sens à votre vie, qu’il vous offre la santé, l’intelligence, la lumière, qu’il vous rend libre : suivez-le. Il est l’Enseignement que chaque âme cherche. Il nous montre la vraie vie.

Ce n’est pas l’Enseignement de Peter Deunov, c’est un Enseignement Divin, connu de tout temps.

De nouvelles forces se mettent à agir dans l’humanité, s’éveillent dans l’âme humaine en entrant en conflit avec l’ancien monde. Les forces qui ont haï jusqu’à présent doivent céder leur place aux forces nouvelles et de meilleures conditions de vie et de travail se présenteront.
Dans la vie ancienne, dont le rôle est achevé, se produit une décomposition comme dans le monde organique. Mais cette décomposition indique l’afflux d’énergies qui conditionneront une vie nouvelle.

La parole du Dieu vivant commence à se faire entendre, elle transformera toute chose.

Certains demandent qui je suis ?

Je suis envoyé du monde Divin pour proclamer l’amour et pour appliquer sa force et sa puissance dans le monde. Celui qui enseigne le savoir divin est invulnérable. Le savoir divin est éternel, indivisible : il a été dans le passé, il est dans le présent, il sera dans l’avenir. En conséquence, la personne qui l’a enseigné et qui l’enseignera ne compte pas.

C’est l’Esprit de Dieu qui compte toujours, dans tous les temps et à toutes les époques et aucune force du monde n’a la possibilité de le vaincre. »

Le 27 décembre 1944, celui qui a prononcé ces paroles et consacré sa vie au bien de tous les êtres, abandonna son corps en pleine conscience, au milieu de ses disciples et de ses amis réunis pour l’accompagner une dernière fois par des chants.

De par sa vie, son engagement pour le bien commun et par son idéal d’un monde uni dans l’amour et la fraternité, il apporta dans l’humanité une conscience nouvelle, ainsi qu’un espoir lumineux pour tous les êtres, durant cette sombre période de guerres.

L’enseignement qu’il laissa en héritage, est un véritable joyau : il est un diamant, une perle, un arbre magique que nous devons vivifier et prendre soin. Nous en sommes responsables, pour la victoire du bien sur toute la terre et entre tous les êtres, afin qu’un jour, toute l’humanité vive l’amour dont il nous a tant parler.

« Son message, qui englobe la connaissance de l’homme en sa totalité, de l’univers visible et invisible et du divin, concerne chaque être qui, en toute liberté, cherche l’Amour, la Sagesse et la Vérité dans la vie pour le bien de tous les êtres. »

« L’œuvre de Peter Deunov est une invitation à découvrir la vie intérieure intense et pure d’un Maître spirituel authentique qui a renouvelé la spiritualité à l’aube du 20ème siècle. »

« Il a offert en héritage à tous les êtres de bonne volonté un exemple, une impulsion vivante, des méthodes efficaces et un enseignement vaste comme l’univers. »

Olivier Manitara , qui a redonné naissance à la tradition essénienne, reconnait en Peter Deunov un des grands maîtres et fils du soleil de notre époque!